ConcoursEspace-CPGE

Proposition de traitement du sujet de l’épreuve de français-philosophie du CCINP 2022

Œuvres au programme de Français-philosophie des branches scientifiques et techniques de l'année 2022-2023 et autres livres portant sur le thème du "travail":


                                                                                         

Sujet :

« « Ainsi, l’enfance représente […] à elle seule, ce que l’humanité garde d’intact. L’enfance est immergée dans l’essentiel, en-deçà des spécifications que la culture, la connaissance imposera peu à peu à l’individu. »

            Dans quelle mesure votre lecture des œuvres du programme vous permet-elle de souscrire à ce jugement de Pierre GASCAR ? »

Analyse globale de la citation :

La citation de Pierre GASCAR se compose de deux phrases. La première : « L’enfance représente […] à elle seule, ce que l’humanité garde d’intact. » contient l’idée principale de toute la citation. Idée selon laquelle l’enfance symbolise ce que l’humanité a d’original, de naturel, l’enfance réfère à l’état pur de l’humanité. La seconde phrase, quant à elle, vient expliciter la première en mettant l’accent sur le fait que l’enfance est cet âge où l’humain est libre des apports culturels, qu’elle est, en un mot, cet âge de pré-culture, de pré-connaissance.

Reformulation

Première proposition :

Le propos de Pierre GASCAR met en évidence l’idée selon laquelle l’enfance est cet âge garant de la pérennité de ce que l’humanité a de fondamental.

Deuxième proposition :

En d’autres termes, l’enfance réfère à cette période d’humanité se situant avant l’intervention et l’apport humains sur le plan culturel. C’est dire que l’enfance renvoie à l’Homme d’avant la culture, à l’Homme dénué de toute trace culturelle.

Troisième proposition :

L’enfance est cette période où  l’Homme est au degré zéro de la culture. Elle renvoie à ce que l’humanité a d’original, à cet âge de pré-culture, pré-connaissance, cet âge de pureté.

Problématisation

Mais, puisque tout enfant est curieux de par sa nature et que l’accès à la connaissance est nécessaire pour que tout enfant puisse passer à l’âge adulte, il y a lieu de se demander si l’enfance n’est pas également un temps d’immersion de l’enfant dans la culture et la connaissance.

Plan général

  1. Certes, l’enfance est l’âge du dénuement, du dépouillement, c’est une page blanche. L’enfance renvoie à l’humanité à l’état pur, naturel.
  2. Mais, l’enfance est aussi l’âge de l’immersion dans la culture et la connaissance.
  3. Par ailleurs, l’enfance constitue, elle-même, un objet de connaissance et une source de création littéraire.

Traitement proposé par Radouane ELAMRAOUI

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button
error: Le contenu est protégé !!

Nous avons remarqué que vous bloquiez nos publicités.

Soutenez Le Site et ses auteurs, qui œuvrent chaque jour à vous livrer un produit de qualité, en désactivant votre bloqueur de publicités.