Espace-Lycée

Aide-mémoire de conjugaison

Thème de français-philosophie des CPGE scientifiques pour l'année 2021-2022: "L'enfance"

Oeuvres au programme:


                                         

Profils des oeuvres au programme de l'année 2021-2022 des CPGE scientifiques (thème: L'Enfance)

                                                               

Les verbes sont classés en trois groupes selon leur désinence (terminaison) :

  • Le premier groupe : il regroupe les verbes se terminant par « er » à l’infinitif.

Exemples : « aimer, semer, chanter, parler, taper, pleurer… »

N. B. Tous les verbes de ce groupe sont réguliers hormis quelques cas exceptionnels comme « aller, envoyer… ».

  • Le deuxième groupe : il est formé des verbes qui se terminent par « ir » à l’infinitif et qui ont leur participe présent en « issant »

Exemples : « choisir, réfléchir, rougir, brunir, verdir, applaudir… »

N. B. Tous les verbes de ce groupe sont réguliers sauf quelques exceptions comme « haïr… ».

  • Le troisième groupe : il est constitué des verbes se terminant par « ir » à l’infinitif et ayant leur participe présent en « -ant », les verbes se terminant par « re » et « oir ».

Exemples : « servir, offrir, fuir, partir, venir, prendre, dire, croire, suivre, fondre, voir, recevoir savoir, valoir, pouvoir… »

N. B. Les verbes de ce groupe sont presque tous irréguliers.

Verbes réguliers et verbes irréguliers

Les verbes irréguliers sont les verbes dont le radical reste invariable et dont seule la terminaison change.

Exemple : le verbe « chanter » dont le radical est « chant » reste le même lors de la conjugaison du verbe alors que la terminaison « er » change : « je chante, nous chantons, vous chanterez… »  

Pour ce qui des verbes irréguliers, la transformation concerne et le radical et la terminaison.

Exemple : le verbe « aller » qui change entièrement lors de la conjugaison : « je vais, j’irai… »

Voici, maintenant, une méthode qui vous aidera à maîtriser la conjugaison : apprendre par cœur la conjugaison des verbes « être » et « avoir » (qui serviront d’auxiliaires dans les temps composés), d’un verbe régulier représentatif du premier groupe, d’un verbe régulier représentatif du deuxième groupe, de verbes représentant les différentes terminaisons des verbes du troisième groupe, et les verbes irréguliers dans les temps verbaux (présent de l’indicatif, passé simple, imparfait, conditionnel présent…)

On peut par exemple appliquer cette méthode aux verbes suivants : marcher, finir, partir, boire, vouloir, aller, haïr.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
error: Le contenu est protégé !!

Nous avons remarqué que vous bloquiez nos publicités.

Soutenez Le Site et ses auteurs, qui œuvrent chaque jour à vous livrer un produit de qualité, en désactivant votre bloqueur de publicités.