Espace-CPGERésumé/dissertation

La force de vivre: sujet de dissertation (1)

Thème de français-philosophie des CPGE scientifiques pour l'année 2021-2022: "L'enfance"

Oeuvres au programme:


                                         

Profils des oeuvres au programme de l'année 2021-2022 des CPGE scientifiques (thème: L'Enfance)

                                                               

Sujet :

« Dans son livre intitulé Le ressort invisible, survivre en situations extrêmes, Gustave-Nicolas FISCHER déclare ceci :

« Vivre l’extrême est une expérience qui bouleverse l’existence d’un être humain en lui fixant une échéance proche par rapport à sa mort. » (P.3)

Vous direz à quel point la citation ci-dessus correspond à votre lecture des œuvres au programme. »

Analyse des termes de la citation

Analyse lexicale

Vivre l’extrême : vivre une aventure mortelle, être dans une situation critique…

Bouleverse l’existence : dérange/déstabilise/perturbe/ chamboule  la vie…

En lui fixant une échéance proche par rapport à sa mort : détermine en le rapprochant le moment de mort de l’individu, en précipitant la mort de l’individu, en hâtant la fin d’une vie…

 Analyse syntaxique

Les trois éléments essentiels à la compréhension de la citation objet de notre étude se veulent interdépendants en ce sens que l’élément suivant explique le précédent et donc le premier ne saurait exister sans le second et vice versa. C’est dire que la citation progresse moyennant l’explication graduelle d’un élément par un autre. Ainsi, « vivre l’extrême » signifie une perturbation de la vie de l’homme et la perturbation de ladite vie consiste à en précipiter la fin.

  •   Reformulation de la citation

La situation critique/L’aventure mortelle perturbe la vie de l’individu en hâtant sa fin.

  •  Problématisation

L’on peut se demander si ladite aventure mortelle n’augmente pas la durée de vie au lieu de l’écourter.

  • Plan

Certes, l’aventure mortelle déstabilise la vie de l’homme en précipitant sa fin.

Mais, elle peut aussi l’augmenter et l’intensifier

Par ailleurs, l’expérience de l’extrême, une fois terminée, acquiert une dimension esthétique (récit héroïque à raconter à un public friand d’histoires d’aventure)

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
error: Le contenu est protégé !!

Nous avons remarqué que vous bloquiez nos publicités.

Soutenez Le Site et ses auteurs, qui œuvrent chaque jour à vous livrer un produit de qualité, en désactivant votre bloqueur de publicités.