ConcoursEspace-CPGE

Méthodologie de l’oral de français-philosophie en CPGE (scientifiques)

Thème de français-philosophie des CPGE scientifiques pour l'année 2021-2022: "L'enfance"

Oeuvres au programme:


                                         

Profils des oeuvres au programme de l'année 2021-2022 des CPGE scientifiques (thème: L'Enfance)

                                                               

  1. Concours commun Mines-Ponts

Support de préparation

Un texte argumentatif et contemporain (du XXe (écrit après 1950) ou du XXIe siècle), extrait de la presse d’idées (article, texte de réflexion, extrait d’un journal, d’un magazine ou d’une revue) ou d’un essai (sociologique, économique, historique, politique, philosophique…), composé de 700 à 900 mots environ.

Le sujet du texte n’est pas en rapport avec le programme annuel (cette année « La Force de vivre »). Il porte sur des questions contemporaines ou « questions d’intérêt général », du type : la mondialisation, le changement climatique, l’éducation, les sciences, les médias, l’environnement, les valeurs morales dans la société, la place des religions ou du sport dans le monde contemporain, etc.

Durée totale de l’épreuve : une heure

  •  Préparation : 30 minutes (20 minutes pendant l’année (colle)). Lors de cette étape, le candidat peut utiliser des usuels (dictionnaires) qui sont à sa disposition dans la salle de préparation et ce afin d’expliquer des mots ou encore afin d’élucider certaines références du texte.
  • Prestation orale : 30 minutes (20 minutes pendant l’année). Pas de lecture à voix haute, pas d’annotations sur le texte. L’oral, face à l’examinateur, dure environ trente minutes et comporte trois parties :

 1°) L’analyse du texte (5/8 min)

C’est l’équivalent du résumé à l’épreuve écrite Il s’agit de présenter la démarche argumentative suivie par l’auteur du texte, en explicitant sa thèse, les arguments et les exemples qu’il avance, ainsi que la manière dont il les enchaîne au sein d’un raisonnement organisé. L’analyse est un compte rendu objectif de l’argumentaire du texte.

N.B :  

–  L’analyse du texte commence par une brève présentation du texte, une courte introduction qui situe l’auteur, énonce le thème, la thèse et présente le plan du texte.

–  Aussi, le candidat ne doit pas respecter l’énonciation du texte (ne pas reprendre les pronoms et les temps et modes verbaux utilisés par l’auteur). Autrement dit, il peut recourir, pour présenter les idées du texte à des expressions telles que : l’auteur dit, avance, souligne…

2°) Le commentaire ou « développement personnel » (12/15 min)

Il est conforme à la dissertation à l’épreuve écrite. Il s’agit de choisir un aspect du texte qui se prête à la discussion et de présenter, sur cette question, une réflexion organisée comportant une introduction, un développement divisé en deux ou trois parties et une conclusion. Le commentaire est l’étape où le candidat exprime ses opinions personnelles et manifeste son esprit critique.

N.B : Le candidat tire les exemples illustrant ses arguments de sa culture personnelle : films, chansons, livres, revues, journaux…

3°) L’entretien (10 min)

  • L’examinateur pose des questions au candidat pour vérifier sa compréhension du texte, du lexique du texte et pour tester sa culture, son ouverture d’esprit et sa capacité de dialogue.
  • L’examinateur peut également, par un jeu libre de questions, souhaiter s’enquérir des connaissances du candidat et disposer d’une vision plus générale de sa personnalité.
  1. Concours Mines-Télécom
  • Durée : 25 minutes sans préparation.
  • L’épreuve combine deux exercices :

Le candidat est invité à commenter un document iconographiquequi lui est présenté ainsi qu’à développer un point de vue s’appuyant sur une expérience personnelle ou des connaissances relatives à l’actualité. La présentation du développement personnel est suivie d’un entretien permettant au jury de mesurer la motivation du candidat, de connaître ses centres d’intérêt, son expérience personnelle et même ses projets à court ou à long terme.

  1.  Concours X (Polytechnique) et ESPCI (École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles (Paris))

Support de préparation

L’épreuve porte sur des textes relevant généralement de la littérature d’idées ou à facture scientifique, économique, sociologique…) de l’Antiquité au 21e siècle, mais ils peuvent parfois être empruntés à des œuvres narratives (romans, récits…) dans lesquelles une thèse et/ou des idées peuvent être dégagées.

Durée totale de l’épreuve : 75 minutes.

  • Préparation : 45 minutes de préparation avec possibilité de consultation des usuels.
  • Passage :

L’épreuve dure environ 30 minutes : elle commence par un résumé d’environ 2 à 3 minutes, suivi d’une réflexion générale et problématisée d’environ 12 à 13 minutes dans laquelle le candidat développe une réflexion construite et argumentée à partir de l’un des points saillants qu’il a identifié dans le texte. Elle se termine par un entretien d’environ 10 à 12 minutes mené par l’examinateur/l’examinatrice, destiné à affiner la réflexion, à l’amender parfois, bref à permettre au candidat de démontrer la finesse et la précision de sa pensée, l’acuité de son regard critique et sa réactivité face aux questions posées : ce sont là les principaux critères d’après lesquels son oral est évalué.

  1. Le résumé de texte : (2 à 3 minutes)

Ce résumé oral du texte respecte les règles du résumé écrit : il doit restituer l’essentiel de la pensée de l’auteur en suivant obligatoirement le plan du texte de départ et en en conservant l’énonciation (temps et modes verbaux, pronoms et tonalité) sans omettre la reformulation de l’expression dudit texte. (Alors il faut éviter toute distance par rapport au texte et ce en assumant son énonciation : ne pas recourir à des formules comme : « l’auteur dit que, on peut lire, dans cette partie… »

Aussi ledit résumé est-il précédé d’une courte présentation de moins d’une minute dans laquelle le candidat indique brièvement: le nom de l’auteur, titre de l’ouvrage, date de parution.  

  • La réflexion articulée : (12 à 13 minutes)

Dans cette partie de l’épreuve, il est demandé au candidat d’identifier une question soulevée par le texte, à partir de laquelle construire une réflexion personnelle dynamique et articulée sous la forme d’une dissertation orale. Dit autrement, comme dans une dissertation écrite, il s’agit de présenter une réflexion structurée épousant la structure tripartite : introduction, développement et conclusion et ce en s’appuyant sur des exemples principalement culturels pour illustrer les arguments. Notons à ce propos, que les exemples tirés des œuvres au programme sont à bannir : toute référence aux ouvrages et auteurs du programme de l’année en cours, celle la précédant et même celle d’avant est interdite.

  •  L’entretien : (10 à 12 minutes)

Il vise à permettre au candidat de préciser tel ou tel point de sa pensée, d’approfondir sa réflexion ou de l’amender en cas de contresens ponctuel ou plus important, en d’autres termes de se rattraper en termes de notation s’il saisit les pistes qui lui sont tendues par l’examinateur/l’examinatrice.

 Le candidat doit donc (re)mobiliser toute son attention dans ce moment de l’épreuve, ne pas céder à la fatigue ni au relâchement.

 Niveau de langue et attitude physique corrects sont exigés d’un bout à l’autre de l’épreuve, dans un esprit de dialogue ouvert mais évidemment respectueux qui est celui de l’entretien.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
error: Le contenu est protégé !!

Nous avons remarqué que vous bloquiez nos publicités.

Soutenez Le Site et ses auteurs, qui œuvrent chaque jour à vous livrer un produit de qualité, en désactivant votre bloqueur de publicités.